Cas cliniques

Hyperhidrose axillaire et toxine botulique

Publié le 20/05/2016

Plusieurs réponses possibles

Cas clinique rédigé par Sabine Béchaux


Présentation du cas

L'hyperhidrose axillaire est un handicap socioprofessionnel majeur , pour laquelle les injections de toxine botulique se révèlent très efficaces pour une durée de 8 mois en moyenne après échec des antitranspirants locaux.


Pour consulter l'intégalité de ce contenu, vous devez vous identifier

Contenus sur le même thème: Localisations phanériennes et annexielles

Cas cliniques

C'est pas le pied ...

Un homme de 48 ans voit apparaître des lésions génantes sur les pieds (photo) s'aggravant en 2 mois. Il est traité depuis 12 mois par adalimumab (Humira) pour une spondylarthrite ankylosante. Il n’a aucun antécédent dermatologique. A[...]

Pre/post tests
Fiches thématiques
Maladies rares
Maladie de Dowling-Degos et hidradénite suppurative chronique Rammeh Rommani S. , Ajouli W. , Fazaa B. , Khaled A. , Zermani R. , in Annales de Dermatologie et de Vénéréologie 2013 ; 140 : 838-840
Recommandations et informations

Thèmes abordés dans ce document:

Localisations phanériennes et annexielles

 (

Pathologies des glandes sudorales et sébacées

), 

Dermatologie correctrice et esthétique

 (

Injections

) , 

Toxine botulique

Hyperhidrose