QCM

Traitement des rides glabellaires par la toxine botulique

Publié le 21/01/2015

Plusieurs réponses possibles

Connaître l'anatomie des muscles peauciers de la face est un pré-requis indispensable à toute injection de toxine botulique dans les rides. Cas clinique rédigé par le Dr Sabine Béchaux. Iconographie issue des articles cités en référence et publiés dans les annales de dermatologie et de vénéréologie.

Pour consulter l'intégalité de ce contenu, vous devez vous identifier

Contenus sur le même thème: Dermatoses des âges de la vie

Cas cliniques

Des papules sous tacrolimus

Un garçon de 4 ans, sans antécédent, consultait pour la prise en charge d’une dermatite atopique rebelle aux traitements par dermocorticoïdes d'activité modérée (classe 3 française, 2 internationale). Il avait des plaques d’eczéma[...]

Fiches thématiques
Prurit sévère révélant un lymphome de Hodgkin chez l’enfant : deux observations Amy de la Bretèque M. , Bilan P. , Galesowski A. , Chevallier B. , Drouot D. , Sigal M. , Mahé Emmanuel , in Annales de Dermatologie et de Vénéréologie 2014 ; 141 : 765-768
Maladies rares
Les mastocytoses Barete S. , in Annales de Dermatologie et de Vénéréologie 2014 ; 141 : 698-714
Recommandations et informations

Thèmes abordés dans ce document:

Dermatoses des âges de la vie

 (

Vieillissement cutané

), 

Dermatologie correctrice et esthétique

 (

Injections

Anatomie

) , 

Toxine botulique

e-dermato disponible sur iPhone et iPad

Abonnement aux Annales de Dermatologie

Annales de Dermatologie et Vénéréologie

Dernières mises à jour